Imprimer (nouvelle fenêtre)

Nucléus Levallois en silex - salle 2 bis

Ce nucléus en silex a été fabriqué selon une méthode de taille particulière dite « Levallois » car elle a été mise en évidence pour la première fois à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, dès la fin du 19e siècle. Il a été découvert à Rosny-sur-Seine (Yvelines).

Qu’est-ce qu’un nucléus ?

Un nucléus est un bloc de pierre à partir duquel ont été débités des éclats ou des lames pour la fabrication d’outils.

La méthode de taille «Levallois» permet d’obtenir des éclats de pierre de forme prédéterminée, à partir d’un nucléus préparé à cet effet. Cette technique apparaît à la fin du Paléolithique ancien et se répand durant le Paléolithique moyen. Elle est attribuée au « Moustérien », c’est-à-dire à des traditions techniques communes à toute l’Europe de -300 000 à -30 000 ans.

Fabrication d’éclats, mode d’emploi

Photographie d'un nucléus de type Levallois retrouvé à Rosny sur Seine

Nucléus Levallois en silex. Cliché G. Puech

La première étape consiste à sculpter le nucléus sur ses deux faces de manière à obtenir deux surfaces convexes à l’aide d’un percuteur.
Sur l’une des faces, le tailleur procède à la percussion : c’est le plan de frappe.
L’autre face correspond à la zone d’enlèvement des éclats et des lames : c’est la surface de débitage. Celle-ci est aménagée de façon à présenter une surface convexe qui déterminera la forme de l’éclat désiré.

Ce nucléus est présenté du côté de sa face de débitage. Sa forme ronde et régulière montre qu’il a été minutieusement préparé. On voit parfaitement l’empreinte de l’éclat central qui a été extrait. La complexité de cette méthode de débitage, qui anticipe la forme du ou des éclats à obtenir, marque un progrès technique notoire dans l’évolution de la taille du silex.

Bibliographie

  • Patte É - Silex paléolithiques des limons de la vallée de la Seine à hauteur du Vexin français. Bull. archéologique du Vexin français, n° 11, année 1975 (1977), p. 71-78.