Imprimer (nouvelle fenêtre)

Gobelet en terre cuite - salle 6

Ce petit récipient en terre cuite est l’une des plus anciennes poteries retrouvées dans notre région. Il a été réalisé par les premiers paysans présents en Île-de-France au début du Néolithique ancien, vers 5000 avant J.-C.

Un vase funéraire

Ce petit vase provient d’une tombe découverte sur le site du « Buisson Rond » à Barbey (Seine-et-Marne), à proximité de quelques maisons danubiennes dont il ne restait que très peu de traces lors des fouilles archéologiques.

Le gobelet se trouvait au pied du défunt qui reposait en position fléchie dans une simple fosse. Trois autres récipients en terre cuite et une parure de perles en coquillages complétaient le mobilier funéraire de cette sépulture.

L’une des plus anciennes poteries d’Île-de-France

Photographie d'un gobelet en terre cuite à motifs de ruban retrouvé sur un site du Néolithique à Barbey.

Cliché G. Puech

Ce gobelet en terre cuite a été décoré au peigne avant cuisson d’un motif en ruban. Cette technique, ainsi que la forme du vase, ont été introduites par les premiers agriculteurs néolithiques arrivés par l’est de la France quelques décennies auparavant.

Les récipients, généralement à fond arrondi, étaient montés à la main au colombin et cuits dans des fosses. La qualité de la céramique suppose une très bonne maîtrise de la cuisson. Chaque famille fabriquait ses propres poteries. Le gobelet de Barbey est l’une des plus anciennes poteries retrouvées en Île-de-France.

Bibliographie

Mordant D. – Sépultures et nécropoles des VIe et Ve millénaires du Bassin Seine-Yonne. Dans : Le Néolithique danubien et ses marges entre Rhin et Seine. Actes du 22e colloque interrégional sur le Néolithique. Strasbourg,27-29 octobre 1995. Zimmersheim, APRAA, 1997, p. 135-155 (Cahiers de l’APRAA, suppl. n° 3).