Imprimer (nouvelle fenêtre)

Élisabeth Daynès - "L'identité retrouvée"

Pour la première fois, une exposition était entièrement consacrée à l’œuvre d’Élisabeth Daynès dont les sculptures, d’un réalisme saisissant, sont exposées dans le monde entier. L’artiste combine art, science et technologie afin de redonner un visage aux hommes fossiles de la Préhistoire.

L'identité retrouvée.
Reconstructions anatomiques d’Élisabeth Daynès
1er octobre 2011 - 23 septembre 2012

Entre art et science

A gauche de l'image, l'artiste achève de modeler un buste en argile de Toutankhamon. Au centre de l'image, au second plan, l'on peut voir le masque funéraire du pharaon. A droite de l'image, un ordinateur est posé sur une table.

É. Daynès achevant le buste en argile de Toutânkhamon.

Cliché P. Plailly / É. Daynès / Eurélios

Plasticienne de renommée internationale, Élisabeth Daynès redonne un visage et un corps à nos ancêtres disparus parfois depuis plusieurs millions d’années. Fruit d’une collaboration étroite avec les scientifiques - paléoanthropologues et criminologues -, son travail, d’un réalisme saisissant, a pour but réhabiliter l’image de l’homme préhistorique et de présenter les dernières avancées de la recherche scientifique. En 2006, elle connaît une véritable consécration mondiale en reconstituant le visage de Toutânkhamon.


Des sculptures hyperréalistes

L'artiste se tient à gauche de la reconstitution de l'homme néolithique du Cerny. Elle le tient par le bras gauche et achève son maquillage sous son oeil gauche. L'homme néolithique est habillé d'un vêtement de cuir et de fourrure de couleur brune.

É. Daynès et l'homme du Cerny.

Cliché É. Daynès

L’exposition présentait plusieurs reconstitutions, ou « reconstructions » déjà réalisées par l’artiste et montrait le processus complet du travail d’Élisabeth Daynès grâce aux moulages de squelettes et de crânes à différents stades du travail, aux échantillons de tous les matériaux utilisés (peaux, poils, cheveux, yeux, nez, oreilles, dents). Elle plongeait le visiteur dans l’univers fascinant et mystérieux de son atelier à travers une reconstitution de ce lieu singulier, des installations vidéos, des films et des photos d’art réalisées dans l’atelier.

À cette occasion, le musée lui a passé commande de la reconstruction d’un homme du Néolithique (l'homme du Cerny) dont le squelette est issu des collections départementales.

Australopithecus afarensis - cliché É. Daynès, Reconstruction Atelier Daynès Paris

Australopithecus afarensis - cliché É. Daynès, Reconstruction Atelier Daynès Paris

Voir aussi

Sur ce site

Sur Internet

DIAPORAMA

Cliché Y. Bourhis/Département77

TÉLÉCHARGER

Exposition Élisabeth Daynès

Cliché S. Plailly / P. Plailly / É. Daynès / T. Perraudin

LA BOUTIQUE

Commandez le catalogue de l'exposition

Couverture du catalogue de l'exposition. Profil du visage d'une reconstruction d'un Homo georgicus femelle