Imprimer (nouvelle fenêtre)

Hache à talon en bronze - salle 7

Outil ou arme, la hache en bronze est, comme la hache polie au Néolithique, un outil emblématique de l’âge du Bronze. Sa forme change au cours de cette période, témoignant de la part de leurs utilisateurs d’un réel souci d’en améliorer l’efficacité.

Une hache à talon et anneau

Dessin d'une hache en bronze ornée d'un trident, découverte en forêt de Fontainebleau.

Dessin S. Fassina et D. Simonin

Photographie d'une hache en bronze à talon et anneau découverte à Fontainebleau.

Cliché Y. Bourhis/Département77

Il s’agit ici d’une hache dite « à talon et anneau latéral de type normand ». Le talon (sorte de butée) et l’anneau permettent d’arrimer la lame au manche plus solidement que les modèles antérieurs.

Réalisée en bronze, la lame est fabriquée dans un moule, généralement bivalve, en terre cuite ou en pierre, dans lequel est coulé le métal en fusion. Cet exemplaire, brut de fonte, est orné sur les deux faces d’une sorte de trident obtenu par des dépressions triangulaires, un décor peu courant.

Les haches à talon ont été fabriquées en très grande quantité durant une phase de l’âge du Bronze, dite « Bronze moyen » comprise entre 1500 et 1350 avant J.-C. Ce qui suggère de véritables productions en séries.

Découverte en forêt de Fontainebleau

Cette hache est dite « de type normand » car ce modèle est surtout répandu en Normandie. C’est actuellement l’une des plus orientales.

Elle a été retrouvée anciennement en forêt de Fontainebleau au lieu-dit « Marion-des-Roches », à proximité d’un site occupé par un habitat, également daté du Bronze moyen, installé au sommet d’un chaos rocheux dominant d’assez loin la vallée du Loing. Ce site, connu depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, représente l’un des très rares habitats du Bronze moyen actuellement identifiés en Île-de-France.

Bibliographie

  • Fassina S., Simonin D. - Les objets des Âges du Bronze et du Fer dans les collections de la Ville de Fontainebleau. BGASM, n° 28-31, années 1987-1990 (1992), p. 39-63.