flux rss Imprimer (nouvelle fenêtre)

La tombe princière de Lavau

  • Retour
  • 08-04-2016
  • Conférence

à 20h. La nécropole celte de Lavau, une découverte comparable à la tombe princière de Vix. Conférence de Bastien Dubuis, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives. Entrée gratuite.

Un nouveau témoignage du faste des celtes anciens

Le propos

Photographie d'une archéologue en train de mettre au jour un grand chaudron en bronze.

Cliché D.Gliksman/Inrap

Entre octobre 2014 et avril 2015, une équipe d’archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a fouillé à Lavau, en périphérie de Troyes dans l’Aube, une nécropole monumentale remontant à la fin de l’âge du Bronze et occupée jusqu’à l’époque gallo-romaine. Au cœur de l’hiver, cette fouille allait surtout révéler, protégée par un immense monument, la riche sépulture d’un personnage ayant vécu vers le début du Ve siècle avant notre ère.

Comparable à la tombe de Vix en Côte-d’Or, cette sépulture inviolée constitue d’ores et déjà l’un des exemples les plus frappants et les plus récents du faste des tombes « princières » de la fin du premier âge du Fer. Le défunt, paré d’un torque et de bracelets en or, est accompagné d’un dépôt de vaisselle riche d’une douzaine de pièces, importées de Méditerranée ; certaines sont de véritables chefs-d’œuvre. Un grand chaudron, deux cruches à vin, une passoire, un gobelet sont quelques-uns de ces objets qui renvoient au rite du banquet, témoignant de la profonde intégration de cette pratique culturelle méditerranéenne, au sein des élites celtiques locales.

  • le vendredi 8 avril à 20h
  • entrée gratuite sur réservation au 01.64.78.54.80

Le conférencier

Photographie. Détail d'un d'un grand chaudron en bronze découvert dans un tombe monumentale celte à Lavau (Aube). Le détail montre une anse du chaudron décorée d'une tête d'homme barbu et cornu.

Cliché D.Gliksman/Inrap

Bastien Dubuis est titulaire d’un Master II d’archéologie obtenu à l’Université de Bourgogne en 2010. Depuis 2014, il est Archéologue Responsable d’Opération à l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) en Champagne-Ardenne.

Avant l’opération archéologique de Lavau, il a dirigé plusieurs fouilles et participé à diverses opérations en région Centre, en Picardie et en Champagne, essentiellement sur des habitats ruraux du deuxième âge du Fer. Parmi ses thèmes de recherche se trouve l’ instrumentum (les « petits objets ») découverts en contexte d’habitat gaulois ou gallo-romain. En parallèle, il développe des recherches diachroniques sur un terroir de moyenne montagne, le Beaujolais, à travers notamment la recherche et la fouille de sites fortifiés protohistoriques.